F.O - SNPEP
PLAN D'ACCÉS

Contacter un Journaliste F.O.

Bienvenue sur le site de


F.O - S N P E P


S
yndicat National de Presse, d' Edition et de Publicité.
131 Rue Damremont, 75018 Paris - Tél: 01.53.01.61.38 - Fax: 01.53.01.61.12

@
Fosnpep@GMail.com

 

Presse Quotidienne Nationale, Régionale, départementale, Hebdomadaire, Distribution de Presse, Imprimerie de Presse, Presse Magazine d'Information, d'Opinion, Spécialisée, Périodique, Routage de Presse et Publicitaire, Portage de Presse, Agence de Presse, Distribution Directe, Edition de livres, Distribution, Edition Musicale, Edition Phonographique, Agences de Publicité, régies, affichage.

 

 

 

MENU 

 Adhérer à F.O.

 Infos Retraite.

 Nos Instances.

 Qui sommes-nous ?

 Nos communiqués.

 Espace des Délégués.

 Conventions Collectives.

 Nos Liens.

 

 Allocations Chômage.


  

  ______________________________________
 

MEDiAS

     Le Message Du Secretaire.

     Photo 19ème Congrés.

     Adresse FaceBook.

 

 

  ______________________________________
 

 

Communiqué N° 01 :


NMPP / PRESSTALIS … Plus de 70 ans d’histoire.

Le secteur de la distribution est en crise depuis des décennies et les plans de restructuration se sont succédés régulièrement dans l’entreprise sans malheureusement trouver une solution pérenne.  La crise du covid 19 a conduit à la situation extrême puisque le chiffre d’affaires s’est effondré.
Le Groupe PRESSTALIS, leader de la distribution de la presse en France,
 s’est déclaré en cessation de paiement le 21 avril dernier et le Tribunal de commerce de Paris vient de rendre sa décision.

Le Groupe PRESSTALIS  fait l’objet d’une part d’un redressement judiciaire pour Presstalis, CCEI etc … et d’autre part, d’une liquidation judiciaire pour la SAD qui compte 512 salariés.

La SAD fait partie du réseau de dépositaires chargés d’acheminé les Quotidiens et les Magazines dans les différentes régions de France pour approvisionner les diffuseurs de presse, kiosque, librairie…

QUELLE INJUSTICE POUR TOUS LES SALARIES !

Ces décisions irréversibles et brutales sont la conséquence de la totale indifférence de la Coopératives des Magazines  à l’égard du Groupe PRESSTALIS et plus particulièrement des « gros » éditeurs tous milliardaires. Les éditeurs que nous avons portés depuis des décennies nous ont tout simplement tournés le dos …

Rappelons juste que nos patrons c’étaient eux ! Toutes les décisions c’étaient eux, encore !      À croire qu’il n’y a plus d’argent à se faire sur le dos de la messagerie Presstalis. Entre nous,  qui n’a pas bénéficié « des remises » à part les tout petits éditeurs !

Ils font preuve d’un individualisme qui est à l’opposé des valeurs coopératives, valeurs façonnant plus de 70 ans d’histoire. Même si les temps changent !
Laparticularité du système de distribution en France dû à la Loi Bichet de 1947 fait que les Editeurs organisés en Coopérative sont à la fois clients et actionnaire de PRESSTALIS.

Aujourd’hui, la coopérative des magazines a décidé de tourner la page.

Alors oui le secteur de la presse est gravement frappé depuis ces dernières années par une baisse croissante des ventes, mais est-ce pour autant qu’il faille quitter le navire ?
L’herbe ne sera pas plus verte ailleurs.

 

 

Communiqué N° 02 :


COMMUNIQUÉ

Réaction à Macron !

La principale information du Président de la République dans son intervention du 14 avril est la date de sortie du confinement dans un mois mais pas pour tout le monde !!!

Bonne nouvelle, la fabrication de masques a été multipliée par 5 en France, dit-il, si cela est vrai compte tenu des promesses mensongères que nous entendons depuis le début de la crise,  cela reste largement insuffisant afin  de répondre au futur besoin lors de la reprise d’activité. Pour les tests, cela ne concernera que les français suspectés d’avoir le coronavirus !

Bonne nouvelle pour les pays africains puisqu’il est question de l’annulation de leur dette. Nous aurions aimé entendre aussi l’annulation de la réforme des retraites à l’heure de cette crise sanitaire ou l’on a vu que les milliards ont été facilement trouvés !!!

Le président du MEDEF veut nous reprendre nos congés payés, nos RTT, compte épargne temps, jours d’ancienneté… afin de nous faire participer à la future reprise économique.

Nous voulons lui rappeler que les salariés en confinement ne sont pas en congés et plus particulièrement les familles avec enfants qui vivent en appartement.